Articulation
de la hanche

Découvrez ici les raisons qui entraînent la pose d’une prothèse de hanche et quelles sont les règles à respecter pour retrouver votre mobilité suite à une intervention chirurgicale.

Qu’est-ce que l’articulation de la hanche ?

L’articulation de la hanche (ou articulation coxo-fémorale) est une des articulations qui compose le membre inférieur.

Cette articulation fait la jonction entre la cuisse et le bassin et est composée d’os, du fémur et de l’os coxal, de cartilage, de ligaments et d’un liquide articulaire, la synoviale.

Dans cette articulation la tête du fémur, en forme de sphère, vient s’emboiter dans la cavité du bassin : l’acétabulum.

La tête du fémur et l’acétabulum sont recouverts de cartilage et la synoviale vient lubrifier le contact entre ces deux surfaces articulaires.
Dans le cadre d’une pathologie de la hanche, ce cartilage et parfois, l’os sous-jacent perdent leurs propriétés de glissement et leur « sphéricité », on appelle cela l’arthrose.
Dans ce cas, des douleurs se font ressentir et nécessitent, dans certains cas, une intervention chirurgicale.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une atteinte articulaire chronique caractérisée par une destruction (« usure ») initiale des cartilages articulaires. L’arthrose peut être primitive lorsqu’aucune cause précise n’est retrouvée, ou secondaire, liée à une déformation articulaire pouvant être due à une malformation (congénitale) ou à une déformation acquise (à la suite d’un accident par exemple).
Les atteintes de la hanche (coxarthroses) et du genou (gonarthroses) sont parmi les plus fréquentes et peuvent être potentiellement responsables, soit d’une invalidité, soit d’un handicap surajouté lorsque l’arthrose vient compliquer une atteinte motrice préexistante.

Quels sont les traitements ?

  • Les traitements peuvent être médicaux grâce à des antalgiques, des anti-inflammatoires, de la rééducation ou des infiltrations.
  • Les traitements peuvent être chirurgicaux par la pose d’une prothèse de hanche.

Qu’est-ce qu’une prothèse totale de Hanche ?

 

La prothèse totale de hanche vise à remplacer les deux surfaces articulaires endommagées. On réalise l’ablation de la tête et du col fémoral puis on prépare le fémur à recevoir une tige. La surface articulaire au niveau du bassin est également remplacée par un implant métallique, qui est directement impacté dans l’os.

Une prothèse totale de hanche est composée de 4 éléments :

  1. Une cupule métallique qui vient remplacer la surface articulaire au niveau du bassin. Cet implant sera impacté dans l’os et sa fixation sera assurée par du ciment chirurgical (on parlera d’une cupule à cimenter) ou par un revêtement spécifique qui ne nécessitera pas de ciment (on parlera d’une cupule sans ciment).
  2. Un insert qui sera soit en céramique soit en polyéthylène (plastique) à très haute densité qui sera mis dans la cupule et assurera la connexion avec une tête fémorale et une tige fémorale.
  3. Une tête fémorale prothétique, en céramique ou en métal, qui sera placée sur la tige et permettra la rotation dans l’insert.
  4. Une tige fémorale prothétique qui sera mise en place dans le canal fémoral. Cet implant sera fixé dans le fémur soit grâce à du ciment chirurgical (on parlera d’une tige à cimenter) soit par un revêtement spécifique qui ne nécessitera pas de ciment (on parlera d’une tige sans ciment).
1
Cupule métallique
2
Insert
3
Tête fémorale prothétique
4
Tige fémorale prothétique

Quelles sont les suites opératoires ?

Celles-ci sont propres à chaque établissement, à chaque chirurgien et à chaque patient.

Quelques règles à respecter

après une prothèse totale de hanche