Tiges Libra®

La gamme Libra® est composée de tiges fémorales de 1ère intention quadrangulaires dites autobloquantes. Ces tiges ont un cône 11/13 (4°).

Catégories : ,

Caractéristiques et matériaux

Caractéristiques :

  • Versions standard ou latéralisée, avec ou sans appui.
  • Versions à cimenter ou sans ciment, avec ou sans appui.
  • Des angles CCD à 130°. 
  • Un cône 11/13 (4°) nécessitant l’association avec les têtes SERF « SI » ou « SD » possédant ce même cône 11/13.

Matériaux :

  • Tiges sans ciment : alliage de titane et revêtues d’HAP.
  • Tiges à cimenter : inox dopé à l’azote entièrement poli.
  • Têtes fémorales: « SI » en Inox ou « SD » en céramique Biolox® delta.

Instrumentation

  • Un ancillaire commun pour toutes les versions de tiges.
  • Un large choix de manches porte râpe pour s’adapter à différentes voies d’abord.

Indications

La gamme de tiges Libra® est indiquée dans les cas suivants :

  • Arthrose primitive ou secondaire.
  • Destruction articulaire avancée résultant d’une arthrite rhumatoïde ou d’origine traumatique.
  • Fracture ou nécrose avasculaire.
  • Suite d’une intervention antérieure, incluant l’arthroplastie de la hanche.
  • Les implants Libra® sont principalement indiqués dans le cas d’arthrose primitive ou secondaire, de fracture sous-capitale et transcervicale déplacée, ainsi que pour les défects osseux stades I à IIB de Paprosky.

Les contre-indications de la gamme de tiges Libra® sont les suivantes :

  • Infections aiguës ou chroniques locales ou systémiques (cardiopathies, diabète non compensé, hémodialyse constante, diminution des défenses du système immunitaire, etc.).
  • Déficiences musculaires, neurologiques ou vasculaires sévères affectant l’extrémité concernée.
  • Destruction, perte ou mauvaise qualité osseuse susceptible d’affecter la stabilité de l’implant, ostéoporose sévère, déformations importantes de l’articulation à remplacer, tumeurs osseuses locales.
  • Toutes les affections associées qui pourraient compromettre la fonction ou l’implantation de la prothèse.
  • Troubles systémiques ou métaboliques,
  • Incapacité intellectuelle des patients à comprendre les instructions du chirurgien,
  • Toxicomanie, abus d’alcool, de tabac ou de médicaments,
  • Tumeurs osseuses locales,
  • Obésité, surcharge pondérale, activités élevées du patient, pratiques sportives intensives, chute.

Technique opératoire